centre de santé mgen

Plus de 200 scientifiques et professionnels de santé estiment que le gel antibactérien ainsi que d’autres produits du quotidien contenant du triclosan et du triclocarban seraient potentiellement dangereux pour la santé.

Le gel antibactérien, pratique à transporter, facile d’utilisation et dont on se sert souvent pour se laver les mains a-t-il des effets nocifs sur la santé ? Selon la tribune intitulée Florence STATEMENT (Manifeste de Florence), ces composés sont des perturbateurs endocriniens inutiles et dangereux.

Publié dans la revue scientifique américaine Environmental Health Perspectives le 20 juin 2017, cet appel signé en 2016 par plus de 200 chercheurs et médecins de 29 pays différents liste les dangers potentiels ou avérés de ces produits. Des menaces qui ont conduit, dès septembre 2016, la Food and Drug Administration (autorités sanitaires des États-Unis) à interdire 19 ingrédients antimicrobiens, dont le triclosan et le triclocarban dans certains produits de lavage antiseptiques. Mais ces deux composants subsistent encore dans beaucoup de produits ou objets du quotidien : dentifrice, savon, vêtements, jouets, tapis, plastique, peinture etc. L’objectif de cette étude est donc d’alerter le grand public des risques de ces composants chimiques.

LE TRICLOSAN ET LE TRICLOCARBAN : QU’EST-CE QUE C’EST ?

Le triclosan est un produit aux propriétés antiseptiques ajouté par les industriels dans des savons, dentifrices, déodorants, cosmétiques, sacs poubelles, tapis… Il a aussi été rajouté dans nombreux produits de consommation susceptibles de transporter des germes infectieux, comme certains jouets, ustensiles de cuisine, literies. Par ailleurs, plusieurs études ont montré qu’il aidait à prévenir la survenue de la plaque dentaire (à l’origine des caries) et des gingivites (inflammation des gencives), d’où sa présence dans certains dentifrices.

Outre leurs effets antiseptiques très discutés (ils pourraient participer à l’augmentation de la résistance de certaines bactéries pathogènes, comme le pseudomonas aeruginosa), le triclosan et le triclocarban sont des perturbateurs endocriniens, dont les effets sur la reproduction humaine sont à évaluer (problèmes de fertilité, croissance du fœtus…). Leur présence dans des produits de consommation courante peut les amener à persister dans l’environnement en tant que source de composés toxiques et cancérigènes. De plus, il pourrait augmenter la sensibilité aux allergènes.

LES RECOMMANDATIONS DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Afin d’éviter une exposition trop importante à ces substances, les spécialistes livrent quelques recommandations :

POUR LES CONSOMMATEURS

  • Éviter l’utilisation de triclosan et de triclocarban sauf si prescription (exemple : un dentifrice indiqué par un dentiste pour un traitement de maladie des gencives)
  • Si des antimicrobiens sont nécessaires, utiliser des produits plus sûrs pour le corps humain et l’écosystème

POUR LES AUTORITÉS DE SANTÉ

  • Limiter la production et l’utilisation du triclosan et du triclocarban
  • Étiqueter tous les produits contenant du triclosan, du triclocarban et autres antimicrobiens
  • Bien évaluer les antimicrobiens : fabrication, utilisation à long terme, destruction du produit et contamination/persistance dans l’environnementale

SOURCES
Florence STATEMENT (Manifeste de Florence), publiée dans la revue scientifique Environment Health Perspectives